Homéopathie

Du grec "homeos" qui signifie "similitude".

C'est Hyppocrate qui,en premier,émit l'idée selon laquelle on pouvait soigner par les semblables, mais c'est au Docteur Samuel Christian  Hanemann (1755-1843) que revient le titre de "père fondateur de l'homéopathie" car il reprit ce principe pour en faire une nouvelle médecine.

Fort de ses recherches,observations,et s'inspirant de la constation d'Hyppocrate "la maladie est produite par le semblable et par les semblables que l'on fait prendre, le patient revient de la maladie à l'état de santé", il rédigea en 1810 L'Organon de l'Art de guérir. Puis,poursuivant ses investigations, il rédige un nouvel ouvrage en 1823, Matière Médicale Pure.

Les principes de base de l'Homéopathie venaient de naître.

Il est possible de guérir un malade par la prescription à très faible dose, de substances dont les effets experimentaux sont similaires à ceux de la maladie que l'on a pu observer.

L'Homéopathie pose trois lois fondamentale

             La loi de similitude ou "simila similibus curentus"

  Cette loi dit que "toute substance susceptible de faire apparaître chez un individu sain certains symptômes est également susceptible de faire disparaître chez un individu malade des symptômes semblables".*

             La loi d'infinitésimalité

 Cette loi dit "l'effet thérapeutique d'une dose homéopathique augmente avec sa dilution.Ainsi, des doses infinitésimales de substance active auront une action thérapeutique supérieur à celle d'une dose plus forte".*

 Plus simplement cela signifie que plus une dose homéopathique est diluée plus elle sera efficace.

            La loi d'invidualisation

  Cette loi énonce "chaque individu réagit à sa manière, selon sa constitution, son tempérament, son passé,..."*

 L'Homéopatie ne soigne pas une maladie mais un malade, en le considérant dans sa globalité.

Les Remèdes Homéopathiques

 Contrairement aux idées reçues, les remèdes homéopathiques ne sont pas constitués qu'à base de plantes.

 Il existe 4 familles de remèdes.

            les substances végétales

 issues des plantes

            les substances animales

 remèdes fabriqués à partir  de l'animal lui-même, des sécretions, ou d'une partie du corps.

            les substances minérales

 remèdes fabriqués à partir de substance minérale comme l'or ou le fer. D'autre à partir de synthèse chimique.

            les substances à base d'hormones

 remèdes fabriqués à base de sécrétion de glande hormonale.

Leurs forme

    Il existe différentes forme pour les remèdes homéopathiques, la plus connue étant sous forme de granules. Les doses de globules étant également bien employées. Ces deux formes sont en adéquation avec la théorie de Hahnemann.

    On peut aussi les trouver sous forme de goutte, pommade, ampoules, sirop et comprimés.

Les dilutions

     Pour obtenir une dilution homéopathique, on place la teinture mère de la substance active dans un flacon. On divise ce flacon en 99 parties de volume d'un solvant le plus neutre que l'on puisse trouver, comme de l'eau distillée ou encore de l'alcool distillée.

     La solution présente dans le flacon est agitée 100 fois, c'est la dynamisation. On obtient ainsi une dilution au centieme, 1CH*.

     Pour obtenir la dilution suivante, le 2CH*, on verse la dilution 1CH* dans un nouveau flacon, additionné de 99 parties du même solvant, on l'agite à nouveau 100 fois. On reproduit cette technique jusqu'au 9CH*

      *CH = Dilution Hahnemannienne

    Trois catégories de dilution en homéopathie, à savoir la basse dilution, la moyenne dilution et la haute dilution.

     La basse dilution correspond aux remèdes dilués de 4CH à 5CH

     La moyenne dilution correspond aux remèdes dilués de 7CH à 9CH

     La haute dilution correspond aux remèdes dilués de 15CH à 30CH

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site